Créer une entreprise : les étapes qu’il ne faut surtout pas omettre

L’entrepreneuriat prospère en France. La preuve, chaque année, des milliers de sociétés voient le jour dans différentes régions françaises. Cela s’explique surtout par la facilité des démarches. En effet, les entrepreneurs sont plus soutenus et bénéficient d’un réel accompagnement. Toutefois, bien qu’elles reçoivent le soutien de plusieurs organismes, certaines formalités doivent être effectuées par leurs soins. Retour sur les étapes à suivre lors de la création d’une entreprise.

De la prémisse du projet aux formalités juridiques

Même si l’entrepreneuriat est perçu comme une aventure palpitante, il reste que la création d’une société est plus ou moins complexe. Dans un premier temps, après avoir trouvé une idée, l’entrepreneur doit effectuer une étude de marché pour étudier la viabilité de son projet. Même si l’on opte pour une activité de niche, cette étape est incontournable pour identifier les besoins réels des cibles. Dès lors qu’on aura collecté toutes les données chiffrées et compris les réalités du marché, il faut ensuite dresser un business plan.

Ce document formalisé permet de présenter son entreprise et ses objectifs financiers. C’est une pièce indispensable pour demander un financement auprès des banques ou des investisseurs potentiels.

Une fois que l’on aura les fonds nécessaires, il est maintenant temps de trouver un siège, de choisir une forme juridique, de rassembler le capital social et de déposer les dossiers au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) ou auprès d’un expert en sociétés offshore. Enfin, avant d’immatriculer la société, il sera essentiel de publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales (JAL).

L’importance de la publication d’une annonce légale

Tout au long de sa vie, une entreprise devra émettre des annonces légales. Selon une loi, les sociétés françaises sont tenues de publier des communiqués juridiques dans des supports spécialisés pour enregistrer officiellement un évènement qui a marqué leur existence. Ceci est fait pour garder une certaine transparence envers le grand public et les partenaires commerciaux de la compagnie.

Ainsi, lors de la création de sa structure et pour officialiser l’entrée en activité de celle-ci, l’entrepreneur a l’obligation de diffuser un avis de constitution dans un JAL. La liste des journaux d’annonces légales  habilités sera transmise par le CFE. Par ailleurs, il faut rappeler que cette formalité doit être effectuée après la signature du statut et avant l’immatriculation de l’entreprise auprès du greffe du tribunal de commerce. Faute de quoi, les dossiers seront rejetés.

Mais grâce à internet, cette démarche administrative peut désormais être réalisée en ligne via des plateformes spécialisées. De ce fait, le dirigeant bénéficiera d’un gain de temps considérable. 

Une réflexion sur “ Créer une entreprise : les étapes qu’il ne faut surtout pas omettre ”

Les commentaires sont fermés